dimanche 27 janvier 2013

Victor Hugo - Notre-Dame De Paris

 Quatrième de couverture :
Il était là, grave, immobile, absorbé dans un regard et dans une pensée. Tout Paris était sous ses pieds, avec les mille flèches de ses édifices et son circulaire horizon de molles collines, avec son fleuve qui serpente sous ses ponts et son peuple qui ondule dans ses rues, avec le nuage de ses fumées, avec la chaîne montueuse de ses toits qui presse Notre-Dame de ses mailles redoublées. Mais dans toute cette ville, l'archidiacre ne regardait qu'un point du pavé : la place du Parvis ; dans toute cette foule, qu'une figure : la bohémienne.


Il eût été difficile de dire de quelle nature était ce regard, et d'où venait la flamme qui en jaillissait. C'était un regard fixe, et pourtant plein de trouble et de tumulte. Et à l'immobilité profonde de tout son corps, à peine agité par intervalles d'un frisson machinal, comme un arbre au vent, à la roideur de ses coudes plus marbre que la rampe où ils s'appuyaient, à voir le sourire pétrifié qui contractait son visage, on eût dit qu'il n'y avait plus dans Claude Frollo que les yeux de vivant.


Mon Avis : 19/20 - COUP DE COEUR -
J'avais envie de lire ce livre depuis très longtemps, à cause du dessin animé Disney, et du coup, je me suis lancée.
Ne nous mentons pas, c'est du Victor Hugo, et ce n'est pas facile à lire. J'ai mis plusieurs mois à le lire alors que je l'ai adoré. Mais je dois avouer qu'il y a beaucoup de descriptions (mais bon, on s'y attend quand même quand on attaque un Victor Hugo) et il y a aussi beaucoup d'Histoire. 
Si on met tous ces détails de côté, j'ai adoré ce livre. Je me suis surprise plusieurs fois à éclater de rire (oui, éclater de rire), particulièrement grâce au personnage de Pierre Gringoire. D'ailleurs c'est mon personnage préféré, parce qu'il est totalement improbable dans ce texte, il semble être inutile et pourtant s'il n'était pas là ça ne serait pas pareil !
Pour l'histoire, on l'a connait tous, et j'ai été très étonnée de la façon dont elle est écrite : un chapitre raconte l'histoire d'un personnages (personnages qui se croisent de toute façon). Mais je n'imaginais pas que le livre serait construit de cette façon, ce qui m'a plutôt plu. J'ai aimé le dénouement parce qu'il est à la fois tragique et à la fois happy-end. De plus, le fait que ce soit l'archidiacre le "méchant" dénonce une hypocrisie de certains hommes religieux, et j'ai beaucoup aimé la visée du livre de ce point de vue. 
Pour ce qui est des personnages, j'ai beaucoup aimé Esmeralda pour l'humanité dont elle fait preuve lorsqu'elle épouse Gringoire dans le seul but de lui épargner la vie ou encore quand elle donne de l'eau à Quasimodo, mais je dois avouer qu'elle m'a beaucoup énervée à ne penser qu'à son Phoebus, je l'ai trouvé assez niaise par moment, et très naïve. J'ai adoré Claude Frollo, pas le personnage en lui-même, mais tout ce qu'il implique, V. HUGO fait passer beaucoup de messages à travers ce personnage et ça m'a plu, il est le méchant parfait. Quasimodo ne m'a pas plus touché que ça, parce qu'il semble très agressif (bon, il est soud-muet, mais ce n'est pas une raison !) et Phoebus incarne une image assez réaliste de l'homme : il veut se la faire avec Esmeralda mais rien de plus, et tant pis pour Fleur-De-Lys. 
Je ne vais pas trop épiloguer sur les personnages, en règle générale je les ai tous beaucoup aimé.
Je rajouterai que peu après la lecture de ce livre, je suis allé à Paris, et j'ai tenu à visiter Notre-Dame de Paris, et je c'est là que je me suis rendue compte à quel point V. HUGO était un génie. En visitant le lieu, j'avais l'impression d'être dans le livre. La description est si bien faite que j'aurais pu remplacer le guide par le livre de V. HUGO. 
Ce livre est vraiment un chef d'oeuvre et je le recommande à toute personne voulant lire un roman de V.HUGO, d'autant plus que l'on connait déjà, un bout de l'histoire par rapport au dessin animé Disney. Ce livre incarne, pour moi, la perfection littéraire de l'époque. Il me motive même à attaquer Les Misérables. (Mais bon, quand on sait que j'ai mis quelques mois à lire celui-là, j'vais pas prévoir 10 ans pour lire Les Misérables pour le moment) 



Adaptations : 
- Le Bossu de Notre-Dame (Disney) : Je commence par cette adaptation parce que c'est celle qui m'a poussé à lire ce livre, donc c'est celle où j'aurais le plus de choses à dire. Dans le dessin animés, certains personnages ne sont pas présents (Fleur-De-Lys par exemple ou encore le frère de Claude Frollo), et d'autres sont plus présents (comme Clopin). Je préfère la Esmeralda du Disney car je la trouve plus... "forte" que celle du livre, et moins niaise. Quant à Quasimodo, dans le dessin animé il est carrément évident que le personnage est "le gentil" donc il n'est pas du tout comme dans le livre, et je le préfère aussi dans le Disney. Cependant, Notre-Dame de Paris est un élément très important de l'oeuvre et je trouve que cela est vraiment bien respectée dans la version Disney. Aussi, Frollo est un juge au lieu d'être archidiacre, et cela coupe le côté "dénonciateur" de la religion, mais vu que c'est un dessin animé et que, par définition, il s'adresse plus aux enfants, cela n'est pas très grave. Evidemment, il y aussi le happy-end Disney qui est inévitable. 
- Notre-Dame de Paris (Comédie musicale) : Je ne retiens pas grand chose de cette adaptation, je sais que à part Esmeralda je trouvais que les personnages étaient bien trouvés et il n'y a que trois chansons que je trouve particulièrement bien représentatives de l'oeuvre (Et je ne pourrais plus vous donner les vraies noms, à part Belle)
- Quasimodo Notre-Dame de Paris (Téléfilm américain) : Là aussi je ne me souviens pas de tout, mais il me semble que l'histoire est très bien respectée, et je trouve que physiquement, c'est dans ce téléfilm qu'Esmeralda ressemble le plus à la description de V. HUGO.
- Notre-Dame de Paris (Film de 1956) : Je trouve que cette adaptation est la plus fidèle au livre, les personnages sont tous présents, et même si c'est un film assez vieux, je l'ai beaucoup aimé.




Lu dans le cadre du challenge La Face Cachée Des Disney et du Baby Challenge 2013

2 commentaires: