jeudi 27 juin 2013

Carmelo Abbate - Sexe Au Vatican

Quatrième de couverture :
Un vendredi soir de juillet, aux alentours de 21 heures. Dans un restaurant de la banlieue de Rome, deux strip-teaseuses se déchaînent sur la piste. Un homme en jean avec une chemise rose entre dans la pièce. Il est arrivé de France à l'aéroport de Fiumicino quelques jours plus tôt. Les deux danseuses s'emparent de lui et lui accordent un show très rapproché, caresses et baisers à la clé. Cet homme est un prêtre. La veille, il célébrait la messe à la basilique Saint-Pierre du Vatican. C'est la première soirée à laquelle je suis invité. La suite risque d'être pleine de surprises... " Dans ce livre, Carmelo Abbate mène une enquête inédite sur les dessous sombres et sulfureux du Saint-Siège : témoignages, descriptions précises des scènes les plus inimaginables et dialogues retranscrits. Un reportage unique qui l'a mené de la cité éternelle à l'Amérique du Sud, révélant les secrets les plus inavouables : des avortements dissimulés des religieuses à la pédophilie chez les prêtres, en passant par les pensions alimentaires versées par le Vatican pour acheter le silence des mères élevant la progéniture des ecclésiastiques. Pour la première fois, des révélations sur un sujet complètement tabou, jusqu'à ce qu'un homme, vivant dans l'une des villes les plus pieuses au monde, ose pénétrer le milieu et élever la voix.

Mon avis : 17/20 - COUP DE COEUR -
Comme je l'ai dit dans une chronique précédente, pour moi, un livre documentaire est forcément un coup de coeur puisqu'on choisit forcément un sujet qui nous intéresse, et à part si l'auteur va dans des directions imprévues, il est difficile de ne pas aimer. C'est mon avis. 
En ce qui concerne Sexe Au Vatican, je l'avais déjà commencé l'été dernier, sauf que j'avais du l'abandonner à la rentrée, puisque j'avais beaucoup de travail à côté. Je m'y suis donc remise cette année, avec la volonté nécessaire pour le finir. Je l'ai repris du début pour ne pas en louper une miette. Voilà donc un sujet aux nombreuses controverses : le sexe dans la religion. L'auteur nous dit dès le début ses intentions ainsi que le pourquoi du comment... Il est chrétien, il aime sa religion, il ne veut en aucun cas la dénigrer, mais il ne supporte pas qu'autant de mensonges subsistent au sein même d'une religion qui se veut vertueuse. Cette enquête n'est absolument une critique de la religion chrétienne, ni même une apologie de celle-ci. L'auteur enquête sur le sexe au sein de la religion, comment il est vu, vécu et étudié au sein de l'Eglise. On y trouve des témoignages (souvent anonymes), de multiples sources qui permettent à l'auteur d'argumenter ses dires et l'on a aussi beaucoup de statistiques. 
Ce livre est particulièrement bien écrit, les témoignages sont tellement nombreux, que croyant ou non, à la fin du livre vous êtes convaincus que le célibat est une choses néfaste pour les religieux et religieuses. Le côté pratique de ce livre aussi, c'est qu'on peut le lire en plusieurs fois je pense. On peut le commencer et lire un autre livre à côté, puisqu'il n'y a pas de véritable histoire, on a vraiment un enchainement d'anecdotes et de témoignages que l'on peut se permettre de le poser de temps en temps. Les choses qui y sont dites sont surprenantes, choquantes et totalement dérangeantes. La plupart des statistiques m'ont surpris, parce qu'on a tendance à penser que l'image du prêtre homosexuel (voir pédophile) est un cliché que l'on utilise pour rigoler, mais quand on voit les chiffres que l'auteur nous donne, on est vite surpris et dérangé de voir que c'est une réalité bien plus que présente.
Le petit défaut que je lui trouverais, c'est que vu qu'on a beaucoup de témoignages, on a vite l'impression que c'est toujours pareil, toujours la même histoire, cependant, quand on arrive à la fin du livre, on se rend compte que c'est exactement le but de l'auteur : il veut que l'on trouve cela "normal" qu'un prêtre vive en couple. Il arrive à banaliser la chose. Au premier témoignage on se dit "Oh, mais c'est un cas à part" puis au fur et à mesure on se dit "mais pourquoi il continue à nous raconter cela, c'est pareil que les autres" ! Et c'est ce qui est très fort dans ce livre.
Dernière chose sur laquelle j'aimerais insister, quand on lit ce livre, on se rend compte à quel point ce sujet tient à coeur à l'auteur. On voit à quel point il est prêt à aller (pour le dernier chapitre par exemple), au risque de regretter certaines actions. Et c'est aussi pour cela que je tiens à récompenser l'auteur, on sent que ce livre lui tenait à coeur et qu'il en a mis beaucoup à l'écrire. Je me souviens l'avoir vu au Grand Journal (c'est à la suite de son interview que j'ai décidé d'acheter le livre), et il disait qu'aucun journaliste ne parlait de lui en Italie tant son livre fait peur et s'attaque à un sujet tabou. Quand j'ai vu que le livre n'étais même pas répertorié sur Livraddict', je me suis dit qu'il était temps d'en parler un peu, et j'espère que plusieurs personne le liront et en parleront, car je soutiens tout à fait sa cause : la religion devrait arrêter d'être si radicale. 
Cette chronique passera peut-être (sûrement) inaperçue, mais j'aime soutenir les gens qui essayent de faire bouger les choses, et j'aime ajouter mon petit gravillon à l'édifice.

Citations :
- "Prêtre, José tombe amoureux, vit des relations homosexuelles, connaît le plaisir physique. Toujours en cachette. 
Jusqu'au jour où il entend un homme très jeune lui dire derrière la grille du confessionnal: "Je suis un monstre. Je suis prêtre et j'ai des relations sexuelles avec des hommes." c'est comme si José avait reçu un coup dans la poitrine.Il écarte le rideau:
- Regarde-moi dans les yeux: ai-je l'air d'un monstre ?"


- "La prière est le préservatif de la vie du prêtre."

6 commentaires:

  1. Ce n'est pas la premiere fois que j'entends parler de ce livre, et je dois avouer qu'il m'intrigue. Ce genre de témoignage m'intéresse, étant plutôt d'avis que le célibat n'est peut-être pas la meilleur option pour les prêtes. Je pense que l'abstinence doit être un choix et non une obligation. Ton article me fait définitivement mettre ce livre dans ma wish-list. Merci pour cette avis :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai réussi à convaincre une personne, je suis déjà heureuse :D
      Je suis tout à fait d'accord avec toi, ce devrait être un choix et non une obligation, et c'est exactement le message que l'auteur essaye de faire passer ! :)

      Supprimer
  2. Ta chronique m'a donné encore plus envie de le lire.. Ca a l'air d'être un sujet très intéressant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il a tendance à te dégoûter un peu des religieux (supérieurs) et tu as de la peine pour les prêtres et les sœurs qui n'ont pas le droit d'avoir de famille !
      Je le conseille vraiment, même s'il peut parfois avoir des longueurs :)

      Supprimer
  3. Et ce livre n'est encore que la partie visible de l'iceberg ! Chère Oukouloumougnou, je vous propose d'aller faire un petit tout sur le site suivant pour vous rendre réellement compte de ce qui se passe au Vatican, y compris au niveau des papes :

    http://eglisesetpedophilie.blogspot.be/

    Bonne lecture !

    RépondreSupprimer