mardi 30 juillet 2013

Pierre Desproges - Vivons Heureux En Attendant la Mort

Quatrième de couverture :
Il vaut mieux rire d'Auschwitz avec un Juif que de jouer au scrabble avec Klaus Barbie.

Mon avis : 16/20
Ce livre est une tuerie ! J'adore le cynisme et l'humour noir de Desproges ! Je savais que j'aimerais ce livre avant même de l'ouvrir car je connaissais déjà l'auteur dans d'autres domaines. Mais alors je ne pensais pas accrocher autant. C'est sûrement parce que j'ai la même vision du monde que lui. 
Alors je dirais que pour l'intelligence de l'écriture, le cynisme et l'humour noir de cet auteur, il faut absolument lire un de ses livres. Pour l'instant je n'ai lu que celui-là, mais je sais que ce ne sera pas le dernier. Je suis désolée de ne pas vous parler plus que cela du livre, mais je ne pas vraiment quoi en dire, il n'y a pas véritablement d'histoire. Je dirais plutôt que c'est un essai de l'auteur sur sa vision du monde. 
J'aurais pu parler de ce livre dans une mini chronique puisque je n'ai pas tant de choses que cela à dire dessus, mais je trouvais que ce livre méritais que l'on dise de lui un peu plus que trois lignes. On est d'accord, j'aurais pu abréger en trois lignes les grands creux que je continue de remplir pour faire joli, mais j'avais envie de faire une chronique entière, et je ne vois pas pourquoi je me serais privée. :)

Citations :
- "Le seul remède à la vie, c’est la mort librement consentie. L’exemple vient d’en haut : "Suicidez-vous jeune, vous profiterez de la mort", nous dit le Christ avant de s ‘autodétruire sur la croix à l’aube de sa trente-troisième année."
- "Au paradis, on est assis a la droite de dieu : c'est normal, c'est la place du mort."
- "Mais rassurez-vous, il n'y a pas que les chanteurs que je déteste. Je hais toute l'humanité. J'ai été frappé dès ma naissance de misanthropie galopante. Je fais même de l'automisanthropie : je me fais horreur. Je me hais. Je vous hais. Je hais toute l'humanité. Plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien. Plus je connais les femmes, moins j'aime ma chienne. Je n'aime pas les racistes, mais j'aime encore moins les nègres. Je vous aux mêmes flammes éternelles les nazis pratiquants et les communistes orthodoxes. Je mets dans le même panier les connards phallocrates et les connasses MLF."

4 commentaires:

  1. Les citations parlent d'elles-mêmes! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un peu ça ! Cet auteur est vraiment génial si on n'est pas du genre à prendre l'humour noir au premier degré :)

      Supprimer
  2. Ah bah oui, forcément. Tu ne pouvais qu'aimer ;)
    J'attends toujours que tu lises l'Hôtel New Hampshire !
    Ama

    RépondreSupprimer