mardi 27 mai 2014

Rick Yancey - La 5e Vague, Tome 1

Quatrième de couverture :
1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

Mon avis : 15,5/20
Voilà un livre jeunesse qui ne prend pas ses lecteurs pour des abrutis ! L'intrigue, qui peut légèrement faire penser à Les Âmes Vagabondes de Stephenie Meyer, est très intelligemment travaillée. Les aliens envahissent la planète, et ils nous ressemblent, puisqu'ils ont une forme humaine. La confiance devient donc un thème de prédilection qui est bien abordé à travers les différents personnages. On a du suspens et des rebondissements (bien qu'ils soient souvent prévisibles) et surtout, l'écriture est vraiment bonne. C'est très rare de trouver une telle qualité d'écriture pour des romans jeunesses, et je me devais d'en faire la remarque.
Les personnages sont bien travaillés, chacun possède une personnalité qui leur est propre à tel point que le lecteur peut deviner certaines de leurs réactions. Aussi, les personnages principaux ont chacun une personnalité à laquelle on s'attache, car le lecteur se met à leur place dans le contexte de l'intrigue, et tout est justifié. On voit petit à petit les différents personnages se transformer en machine à tuer et perdre toute compassion mais tout en ayant chacun une identité qui leur est propre. Cassie est une battante, même si elle succombe -parfois un peu trop- au charme d'Evan (dont je ne vous dirai rien, au risque de spolier), Sammy est un enfant qui stagne entre la naïveté et interrogations légitimes et Ben est un "soldat" qui refuse de perdre toute trace d'Humanité. Une mention spéciale pour Ringer, qui est un personnage complètement atypique que j'ai, personnellement, adoré. 
Le seul point négatif de l'oeuvre, c'est qu'il faut attendre les 100 dernières pages pour véritablement entrer dans l'action et ne plus vouloir lâcher le livre. Cela dit, il ne faut pas oublier que c'est un premier tome, et la fin de celui-ci donne suffisamment envie de lire le second. On l'attend avec impatience. 

Citations
- "La cruauté n'est pas un trait de personnalité. La cruauté est une habitude."

8 commentaires:

  1. Je plussoie tellement Ringer !

    Bon, on t'as trop bassinée avec ce bouquin mais contente qu'il t'ait plu quand même :D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je comprends pas que l'on n'aime pas cette fille, elle est géniale !

      Mais j'ai quand même hâte de lire la suite !

      Supprimer
  2. C'est râlant quand il faut attendre la fin pour accrocher, on est d'autant plus frustrer que le roman s'arrête!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Surtout quand il y a 600 pages ! C'est dommage parce que l'histoire pourrait démarrer bien plus tôt !

      Supprimer
  3. Il est dans ma PAL il me tarde de le lire, j'en entends beaucoup de bien!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah il est vraiment bien ! Par contre je pense que j'en avais peut-être trop entendu parler justement (et je pense que c'est à cause de ça que ce n'est pas un gros coup de coeur) ! Mais sinon, attaque le :D

      Supprimer
  4. J'avais vraiment envie de le lire et ta chronique me donne encore plus l'envie :)
    J'ai eu plein de retour comme quoi ce livre était bien donc je compte effectivement le lire haha.

    L’éléphant lecteur - Inès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah, j'espère que tu l'aimeras en tout cas :)

      Supprimer